Le cancer du sein constitue un fléau majeur et un véritable problème de santé publique, il est l’une des maladies les plus redoutables. En Algérie, ce cancer est la localisation la plus fréquente et la première cause de mortalité chez la femme avec 9000 nouveaux cas enregistrés chaque année. La forme la plus courante de tumeur épithéliale maligne du sein est le carcinome canalaire infiltrant.
L’objectif de ce travail est de définir le profil biologique, immunohistochimique et génétique des différents cancers étudiés après l’analyse clinique, radiologique, morphologique faite par les cliniciens.
Récemment, le développement des analyses génomiques a permis d’analyser simultanément de nombreux gènes (jusqu'à 25 000 gènes) grâce aux puces à ADN ou microarrys pour faire le portrait de chaque tumeur.

Les membres Grade Structure de
Rattachement
BERROUAGUI Soraya MAA Univ. Tiaret Table 'icares_alpha.canvas' doesn't exist